accueil

La vie continue



Le temps passe chez Emma et Elisabeth d'une façon carrément affligeante : leur vie se résume à bosser, que ce soit en tant que comédienne pour Emma ou en tant que lycéenne pour Elisabeth (sans oublier ses petits boulots à l'hôpital central !), ou que ce soit pour approfondir leurs connaissances dans tous les domaines.
Le pire c'est qu'Emma continue de voir aussi bien Estéban (en toute amitié) qu'Aldo (en toute... intimité ?...), mais qu'elle laisse souvent sa fille avec les deux hommes de sa vie pendant qu'elle monte sur scène. En fait, elle ne les voit pratiquement pas, même si elle n'arrête pas de les inviter, car elle ne prend que le temps de se faire plaisir avant de passer à autre chose... Si vous voyez c'que j'veux dire !...



Zia passe les voir de temps en temps au grand bonheur d'Elisabeth. Là encore Emma a du mal à sortir de ses livres... Si on peut lui trouver une excuse, c'est qu'elle rêve d'avoir la science infuse... Comme si c'était possible ! Laissez-moi rire !
J'ai beau tout faire pour les distraire de leurs livres, elles ne désirent rien d'autre que de les retrouver : la routine, c'est la routine, que voulez-vous que je fasse ?!



Emma a maintenant la cinquantaine et elle a décidé d'accepter son âge : elle a laissé tomber les colorations qui avaient tendance à abîmer ses cheveux. L'avantage c'est que ça lui procure des opportunités pour le boulot, de nouveaux rôles s'ouvrent à elle et elle s'en amuse beaucoup. Sans doute pense-t-elle à sa mère et à tous les reproches qu'elle lui a faits quand elle était enfant à cause de sa carrière d'actrice. Mais voilà, elle suit le même chemin !
Quelques jours plus tard, ce fut l'annonce de la mort de son père... Malheureuse, elle n'arrêta pas de penser que ça faisait un bail qu'elle n'avait pas pris le temps de lui faire un coucou, que ce soit au téléphone ou à la maison familiale. Et puis, il était encore jeune : à peine les 70 ans passés !



Du coup, elle reprend sa vie de mère au sérieux, surtout quand elle surprend Elisabeth à faire le mur alors qu'elle rentre du travail !
- "Et dire que je te faisais confiance ! Comment oses-tu me faire ça, moi qui te laissais toute la liberté que tu voulais !
- Mais euh... c'est pas ça... je voulais juste me faire des amis...
- Oh, ça va hein, des amis tu en as ! Ce jeune homme là-haut qui joue de la batterie, ce n'est pas un ami à toi peut-être ?
- Si mais... là c'était une copine...
- Ah oui, je vois le genre de soirée que vous vous prépariez ! Allez ! File dans ta chambre faire tes devoirs !
- Mais ! On est vendredi soir ! et puis mes devoirs, ils sont déjà faits d'abord !"



Bon d'accord, c'était un vilain mensonge, mais d'un coté, ça me rassure :-D
Bah oui ! J'ai pas envie qu'elle devienne une vieille fille ennuyeuse et rabat-joie qui passe sa vie dans les livres ! Je suis contente qu'elle prenne un peu le temps de vivre et qu'elle se fasse quelques sorties en douce... Et oui, elle l'a pas dit à sa mère, mais ce n'était pas la première fois qu'elle profitait de l'absence de cette dernière ou de sa soif de connaissance qui la plonge dans des recherches oubliant totalement le monde qui l'entoure ! Les sorties entre ami(e)s, les copains qui viennent à la maison après les cours, c'est plus que monnaie courante !
Merci Elisabeth d'occuper mes heures de jeu !



Et en plus, ce n'était pas vendredi soir, mais vendredi matin ! Ae, ae, ae, c'est une Emma furieuse qui emmène Elisabeth au lycée : Elisabeth qui s'est couchée à 5h du mat' parce qu'elle n'arrivait pas à dormir, trop frustrée de s'être fait prendre, a eu une panne d'oreiller, la toute première de sa vie et probablement la toute dernière de sa vie ! Elle a eu "trop la honte" de devoir demander à sa mère de l'emmener quand elle a vu de sa fenêtre de chambre le bus partir sans elle !
La journée va être dure, car en plus elle va devoir aller bosser à l'hôpital à 18h alors qu'elle n'a pratiquement pas dormi !



Mais bon, vous savez comment sont les Sims, ils finissent toujours par se pardonner ! Le soir même, Emma et sa fille se font une crêpe-party... que dis-je le soir même ! La NUIT même : c'est à 5h du mat' que les filles ont une petite faim.
(Promis j'ai gardé au chaud quelques crêpes au Nutella pour les gourmand(e)s qui se reconnaîtront ;-) )
- "Maman, dis-moi... à l'hôpital on parle souvent de ceux qui sont morts dans la journée, et certaines filles disent que parfois ils reviennent ou même squattent l'hôpital sous forme de fantôme... Tu crois que pépé est un fantôme ?
- Je n'en sais rien ma puce. Toutes les recherches que j'ai effectué n'ont rien données, malgré ce que peux dire Tante Laura. J'ai aussi entendu qu'un certain Chip Endale est revenu de l'au-delà, mais il n'a plus toute sa tête, alors je n'ose me prononcer sur la question..."



Et voilà ! Je les retrouve toutes les deux plongées dans leurs bouquins !! Elles se sont mises à faire des recherches sur la question. C'est tellement plus amusant de les faires à plusieurs (... mouais, j'suis pas convaincue, mais tant mieux si ça leur fait plaisir...). Elisabeth rêve de voir des fantômes pour de vrai (j'allais dire en chair et en os... ha, ha, ha...) et le must ce serait que ce soit son grand père, mais ne demandons pas l'impossible, un petit fantôme de derrière les fagots ça lui irait tout aussi bien !
Sont-elles pas mimi ainsi avec leur joli petit casque sur la tête, assorti à leurs superbes hauts verts ? - Désolée Manue...



Bon passons aux réjouissances si vous le voulez bien !
Vous vous rappelez de Zia ? Vous vous souvenez qu'elle devait se marier avec Rémy Lendro, son petit-copain d'école et compagnon depuis quelques temps vu qu'ils ont acheté une jolie petite maison sur la colline ? Et bien ça y est, ils se marient !!
Vous trouvez peut-être qu'elle a l'air de faire la tronche-là ? C'est normal, elle n'arrête pas de vomir depuis ce matin, elle a faim et mal aux jambes...



Mais c'est avec tout son amour (et sa passion... parce que tous les deux, ils n'arrêtent pas, ça en devient fatiguant ! Toujours collés l'un a l'autre, on dirait U et Hu...) qu'elle a dit OUI ! Rémy, comblé par la jeune demoiselle, ne s'est pas enfui, et la cérémonie s'est déroulée sans accro !
Et puis franchement, ils sont quand même mimis ensemble, non ?



Côté invités, qui avons nous ?
Elisabeth, en orange, qui doit être un peu portée sur la bouteille car elle s'accroche désespérément à la bouteille de champagne et n'arrête pas de porter des toasts aux jeunes amoureux (joli prétexte !). La pauvre Zia a à peine le temps de boire son verre et de couper sa part de gâteau qu'elle part aux toilettes...
Ensuite, Estéban et Emma, un peu en retrait, sont les seuls 'vieux' de la petite fête. Mais ce sont des parents heureux, même si pour eux le mariage n'a jamais rien signifié. Pour l'anecdote, ils ne se sont pas adressé un mot de la cérémonie !
Et en rouge, les deux meilleurs amies de la mariée : Tina et Amélie, témoins du mariage et de la naissance et l'épanouissement de la relation entre les jeunes mariés depuis la fac.



D'ailleurs les jeunes mariés ont pris le temps de discuter un peu avec Amélie qui a fait tout le voyage rien que pour eux.
- "Alors Zia, tu te sens mieux ?
- Oui, merci, je me suis même pris un peu de dinde, j'espère que ça va passer...
- C'est quoi, c'est le stress du mariage qui t'a mis dans cet état-là ? Ou vous nous cacheriez quelque chose ?...
- Tiens, t'as pas tord Amélie, Zia crois-tu que ça aurait enfin marché ?"



Et oui ! De retour de leur voyage de noce, ils ont confirmation de la bonne nouvelle : Zia est enceinte !
Ils ont donc fait les achats pour le bébé et ont préparé sa chambre pour pouvoir l'accueillir. Elle est juste à coté de la leur et contient tout ce dont ils auront besoin. Ils ont même acheté la chaise-haute qu'ils ont installé dans la cuisine. Quels parents prévoyants !
En attendant, ils adorent s'installer un moment dans la chambre du bébé pour papoter de l'avenir et de l'éducation qu'ils vont lui donner. Zia a hâte que son ventre s'arrondisse pour qu'elle puisse porter fièrement sa grossesse !



suite